Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 15:11

Ces deux derniers week-end trop absorbé par le symposium de sculpture à Duclair, j'ai mis un peu de côté la presqu'île et la vie de tous les jours. Et pourtant les bateaux continuent de passer et les Presquiliens de rêvasser. Tout d'abord, je dois signaler le passage du plus laid bateau que je connaisse, je cite le Cavelier de la Salle, le bateau louche, je voulais dire mouche, du port de Rouen

  MES Cavellier de La Salle BMES Cavellier de La Salle&Cargo Ancre B14

A gauche, seul en Seine et à droite, pris en chasse par un cargo (au premier plan, détail de l'ancre du bac 14)

Il n'est pas beau, un profil de caisse à savon, il a l'aérodynamisme d'un bulldozer mais il rend encore de fiers services en faisant visiter ordinairement le port de Rouen et pendant cet été une partie la boucle séquanaise de notre presqu'ile depuis La Bouille jusqu'à Duclair dans le cadre de "Normandie Impressionniste" (renseignements à l'office du tourisme de Rouen).

MES Cavellier de La Salle&Cargo

 

Mes billets d'humeur commencent cette semaine par deux coups, un "de gueule" pour se terminer un "de chapeau", alors commençons en toute logique par le premier coup qui soit dit en passant en vaut deux

Bac-14-pneu.jpg

Un automobiliste se croyant dans son bon droit a vu son pneu avant droit attaqué sauvagement par le tablier du bac 14. Ce brave automobiliste avait simplement omis que la Seine était haute, qu'il engageait la cale du bac jusqu'en son milieu, qu'un bac n'a pas de frein, qu'un bac est obligé de jouer avec le courant, qu'un bac peut avoir une avarie etc etc. Le capitaine du bac est descendu pour dire tout cela au conducteur qui n'avait nul envie de l'entendre et en a profité pour prononcer quelques noms d'oiseaux à l'encontre du marin. Mon premier coup en vaut deux vous ais-je dit, c'est qu'à l'occasion, le capitaine a aussi fait quelques remontrances à de jeunes demoiselles et à leurs parents (je suppose) au sujet du fait que les deux fillettes occupaient la cale pour voir arriver le bac au mépris de règles élémentaires de sécurité risquant ainsi de se faire balayer voir écraser par le tablier du bac.

Bac-14-Berville-Juillet-2010.jpg

Sous son aspect bienveillant un bac peut aussi perdre son contrôle sans prévenir.

Mon deuxième coup, celui de chapeau est celui que j'adresse à la tolérance annevillaise. Tout d'abord, ce dernier dimanche, quel ne fut pas mon étonnement de voir à côté de la marchande de canards, une pelleteuse du plus bel effet, et, au milieu des quelques étals un automobiliste, dans sa voiture, qui faisait ses courses derrière son volant, la suite m'a appris qu'il s'agissait d'une personnalité de la commune et qu'il souffrait d'un handicap lui rendant la marche difficile. Alors là je dis bravo, je ne connais guère de marchés ailleurs qu'à Anneville sur Seine qui autoriseraient de telles facilités.

 Anneville-Marche---pelleteuse.jpg

Un automobiliste chaland et une marchande de canards en admiration devant la pelleteuse...ça mange du canard ce truc ?

A part ça, quelques bateaux nous ont fait l'honneur de leur visite, un porte containers, le CMA CGM Platon spécialisé en transports philosophiques

MES PC Platon 3-4 face babordMES PC Platon Chateau LuneMES PC Platon PoupeMES PC Platon

Et le chimiquier Stolt Fulmar...

MES Cimiquier Iles Cayman Stolt Fulmar

...spécialisé dans le transport de liquides et immatriculé aux Iles Cayman...étonnant non ?

Là ou il y a de la chaîneLà où il y a de la chaîne il n'y a pas de plaisir...

Repost 0
Published by Glabeach - dans Nouvelles
commenter cet article
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 15:16

J'espère que vous pardonnerez mes infidélités presquiliennes, m'étant rendu de l'aut côté d'l'iau pour assister au symposium de sculpture à Duclair. Duclair, le symposium de sculpture 2010 ou Duclair-symposium de sculpture-2010 Duclair-symposium de sculpture-2010

Comme vous avez pu le constater dans mon précédent article sur ce sujet, j'avais des circonstances atténuantes. En effet, deux des neufs artistes représentant la presqu'île ont défendu sa bannière avec brio. Bon d'accord, notre presqu'île n'a pas de bannière, mais ça viendra, la chasse aux idées est ouverte, mais si la banière n'esxistait pas, le brio était bien présent.  

DS2010 finitions

 DS2010 Gargouille 5

A gauche, Gilbert Fromager d'Anneville sur Seine

 

 

 

 

 

et à droite Sébastien Aubry d'Ambourville

Si je reviens sur ce sujet, c'est surtout  pour vous faire part de mon omission, j'ai oublié de vous informer que maintenant, le marché dominical, celui qui n'existait pas il y a moins d'un an, celui qui ne disposait que d'un étal de fruits et légumes il y a quelques mois, celui qui accueillait l'étal de la marchande de canards il y a quelques semaines, ce même marché dispose aujourd'hui d'un étal de poissonnier, comme quoi Anneville vit ce qui ne semble pas être le cas des autres communes de la presqu'île qui s'acheminent vers la cité dortoir, au vert bien entendu.

Un poissonnier, c'est bien un minimum à Anneville sur Seine, avec les Sirènes qui fréquentent la Presqu'île...

  Anneville-Marche-Marchand-de-poissons.jpg

Repost 0
Published by Glabeach - dans Nouvelles
commenter cet article
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 09:55

C'est fini, les quais de not' chef-lieu de canton ne raisonneront plus des bruits des ciseaux frappés par les maillets, des polkas (non ce n'est pas une danse, c'est un outil ressemblant à un hache)  qui attaquent le bloc de pierre, de la sculpteuse électrique sans pitié ni pour nos oreilles ni pour nos narines, nous n'entendrons pas non plus le couinement du bois qui libère son copeau sous l'impulsion de la gouge impitoyable.

DS2010 Jeu de mains

Les jeux de mains se terminent

Il est dix sept heure trente ce dimanche, le jury a terminé ses délibérations, les distinctions se distribuent en même temps que les poignées de mains ou les bises (selon le sexe de l'artiste...encore des discriminations)

Les artistes sont :

Sébastien Aubry, tiens un Presquilien tailleur de pierre de métier, nous présente une "Gargouille" de son imagination,

Jean Marc Bernard, tiens un sculpteur Breton en Normandie a séduit le Jury avec sa "Songeuse" à moins que ce ne soit avec son sourire espiègle,

Guillaume Dousset, un Normand qui nous présente une gargouille bretonne "gargouille de St Corentin", pas tout à fait terminée,

Marie Fang, une Charentaise (non, pas celle que l'on chausse, celle qui boit du Cognac bien sûr), nous a emmené sur les océans avec sa "Sirène ou le silence de la mer"

Gilbert Fromager, encore un Presquilien que l'on ne présente plus, nous a présenté son opulente "Diagonale du flou"

Alain Lefebvre, avec "Les 3 Libertés",seul courageux boiseux qui a bien donné du mal au jury qui devait comparer des oeuvres non faites du même métal

Guy Lesoif, un voisin Presquilien de La Mailleraye avec ses moustaches en pointes, tailleur de pierre qui vient de d'ouvrir une grande porte à la sculpture avec sa "Réflexion"

Sebastien Lepaon jeune papa inspiré par son enfant pour sa création (inachevée pour l'instant, mais ça viendra) "La Paternité",

Berti Mabille, le sculteur de dentelles se distingue avec une fontaine "Aux limites de la finesse"

Joel Marical, un gars d'l'aut coté de l'iau, un presque Duclairois, nous attendri avec sa "Tendresse maternelle du koala"

Tout ce que je sais, c'est qu'ils ont tous gagné.

DS2010 Les outils de la pierreDS2010 Les outils du bois

Les "pierreux" et les "boiseux" ont rangé leurs outils 

 DS2010 Milon Hervé

Ce fut une bien belle édition artistique organisée par la MJC de Duclair réprésentée ici par Monsieur Hervé Milon son directeur (ici à gauche).

 

DS2010 Sculpteurs et 0rganisateurs 1

Finie la musique lancinante des palabres interminables sur la qualité du bois ou de la pierre, finie la curiosité des curieux de tout et même parfois de rien, maintenant on pose pour la postérité.

C'est fini mais il reste les amis que nous avons retrouvés, ceux que l'on a rencontrés, un moment de fraternité et puis il y a les photos que vous pouvez voir au choix dans l'album (plus d'image et moins de baratin) http://presqu-ile-sur-seine.over-blog.com/album-1680252.html ou dans la page (moins d'image mais plus de baratin) consacrés à cet évènement  http://presqu-ile-sur-seine.over-blog.com/pages/duclair-le-symposium-de-sculpture-2010-3418117.html

A l'année prochaine et peut-être même avant

Repost 0
Published by Glabeach - dans Nouvelles
commenter cet article
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 11:51

Qu'est-ce qu'un Symposium de sculpture : 

Définition Glabeachienne : Vient de du français moderne inappliqué "s'imposer"

Duclair Symp 2010 l'attente des blocsUn truc ou les acteurs, artistes ou artisans, s'imposent un machin du genre "Chacun une grosse pierre, ensuite on a quatre jours imposés pour faire une oeuvre pas imposée" ou le contraire, c'est selon l'humeur de l'organisateur... On voit bien là les limites que cela impose, tout n'est pas rose, il faut limiter les pauses, il faut en scier, il faut frapper, c'est pas un métier ça ! 

Définition Wikipédienne : Vient du grec "symposion"

traditionnellement traduit par "banquet", plus littéralement "réunion de buveurs" c'est l'un des loisirs préférés des Grecs.

Si l'on retient cette dernière interprétation pour nos sculpteurs, on est à deux doigts Duclair Symp 2010 sculpteur&sculpteuse électriqued'imaginer que tailler une bavette ou tailler une pierre donnent également soif, il faut ici reconnaître que passer la journée dans la poussière des sculpteuses électriques ça doit donner soif.

Finalement, je préfère mon interprétation qui bien que capillotractée sied mieux à ces ciseleurs de pierre.

Duclair Symp 2010 premiers coups de ciseau BDuclair Symp 2010 premiers coups de crayonDuclair Symp 2010 premiers coups de scie GFDuclair Symp 2010 premiers coups de scieDuclair Symp 2010 premiers coups de ciseau

Vraiment, prenez le temps de passer du côté de Duclair, juste en face de la Presqu'île et de ses Sirènes

Bon week-end et à bientôt 

 

 

Repost 0
Published by Glabeach - dans Nouvelles
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 10:43

Le chant des sirènes, les Presquiliens le connaissent bien, ils en connaissent même plusieurs. Il y a celles des bateaux se signalant dans le brouillard, plus rarement fort heureusement il y a celles des véhicules d’urgence ou de gendarmerie et encore plus rarement, il y a celles qui trônent sur le toit de nos mairies

Mais ce n’est pas de ces sirènes dont je veux parler, c’est celui d’une vraie Sirène avec un grand « S ». Une Sirène telle la Lorelei de Heine (poète allemand du 19ème siècle), cette jeune fille qui par son chant mélodieux et sa beauté exceptionnelle détournait l’attention des marins qui venaient fracasser leur embarcation sur les rochers au milieu du Rhin.

Anneville sur Seine, ce samedi sur la route de marais, mon attention est attirée par un chant inhabituel, un murmure à peine perceptible venait à moi, cela semblait venir de la Seine. Je continue mon chemin, empruntant une impasse qui mène droit au fleuve, mais avant même d’arriver sur la digue, ce chant devenu plus perceptible m’emmène dans un jardin merveilleux. C’est un temple de verdure rempli de fleurs et de personnages étranges, d’allégories et de symboles qui s’offre à mon regard. Le chant devient de plus en plus entêtant et m’attire vers un petit bassin entouré de pierres blanches et je découvre à un angle de celui-ci, celle qui m’a emmené ici. Art Gilbert Fromager Sirène C

 

Elle est là, immobile sur son rocher, je m’approche, lui dit bonjour mais aucune réponse ne me parvient, je répète mon bonjour et j’entends juste derrière moi une voix masculine me répondre « bonjour Monsieur, que faites vous dans mon jardin, ça vous arrive souvent de parler à des statues ? ». Ouille, que m’arrive-t-il je suis dans le jardin d’un presquilien particulier. Présentations faites, je suis en présence de Monsieur Gilbert Fromager, sculpteur de son état, ceci expliquant la présence de tous ces êtres étranges.

 Art Gilbert Fromager Couple de Bisous Art Gilbert Fromager Couple de Bisous ProfilArt Gilbert Fromager Démolition DuclairoiseArt Gilbert Fromager Arche de Noe AArt Gilbert Fromager Etreinte AArt Gilbert Fromager Nymphe Presquilienne AArt Gilbert Fromager Seine BArt Gilbert Fromager Flamme en Caux B

 

Repost 0
Published by Glabeach
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 10:10

Bardouville-Bardouille.jpg

Ca y est, nos impôts presquiliens vont pouvoir s'envoler, la Créa'titude est de mise. Hier matin, un "joli"camion tout neuf, benne alu pleine de "jolis" panneaux CREA s'est arrêté devant nos bons vieux panneaux d'entrée de commune. Des panneaux aux dimensions imposantes, plus grands que les panneaux règlementaires d'entrées d'agglomération, afin de bien montrer que les presquiliens sont maintenant intégrés, ingérés par la CREA. Les presquiliens seront-ils des Créa'cteurs à défaut d'être des Créa'teurs ? Dans la CREA à part entière ou entièrement à part ? A part entière pour les impôts et entièrement à part pour les infrastructures et les service ?

Ne vous étonnez point de voir la devanture de nos quelques commerces presquiliens se créatiniser dans le genre Créa'tif pour notre coiffeuse ou Créa'scions pour Messieurs les arboriculteurs et Sieurs les bûcherons.

Ne vous étonnez pas d'entendre au dessus de vos têtes de gros oiseaux noirs à très gros bec pousser des Créa-créa-créaaaa déchirants.

Pour en revenir à nos panneaux, il est amusant de constater que de par leur hauteur, ils ont imposé à nos panneaux communaux de remonter de quelques centimètres, centimètres suffisants pour mettre le panneau Bardouville dans les branches, lui mettant ainsi le voile pour devenir au gré de l'imagination de chacun Bardouille ou bien même Barbouille, ce qui me semble un peu inadapté à la célébration impressionniste actuelle.

 

Bardouville Entrée beaulieu

Personellement, je préférais la présentation "Bienvenue dans la communauté de communes Seine Austreberthe" sur de jolis potelets en bois, il y avait un côté champêtre qui collait bien avec notre presqu'île. Et puis maintenant, il n'y a plus ce "Bienvenue", cette formule d'accueil convivial qui avait le mérite de montrer aux arrivants qu'ils quittaient leur monde pour un autre monde voir même un nouvel éden. Mais bon, nos élus en ont décidé autrement... en espérant que ce ne sont pas les postes offerts de vice-président de ceci-cela, conseiller délégué du grand Vizir ou autre poste plus ou moins honorifique et/ou rémunérateur qui les ont motivés.  Bon ça, je sais, je l'ai déjà dit, mais malgré tout je pense que je le répèterai encore.

Repost 0
Published by Glabeach - dans Nouvelles
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 10:09

Bac-14-Berville-Brume-B.jpgJe ne suis pas né un 4 juillet, donc ce dimanche 4 juillet n'est pas mon anniversaire. Le soleil est déjà levé depuis deux heures au moins tandis que la Seine se prélasse dans sa couverture de brume. Numérix, mon appareil photo clique et claque d'impatience, c'est un temps idéal pour la chasse. A Anneville, le marché n'est pas encore en marche, l'étal de primeurs commence seulement à s'étaler et la remorque frigorifique du canardier frissonne à peine dans cette brume légère, je reviendrai plus tard. Direction Berville sur Seine, la Brasserie du bac qui ne fait pas brasserie, ne fait pas de café non plus tout est fermé, en tendant l'oreille on peut entendre les ronflements du cafetier qui dort là haut, fenêtre ouverte, tant pis, je reviendrai plus tard. Seul le bac 14 s'active sur la Seine embrumée, labourant l'onde profonde de son hélice supplice ou délice. Son copain, le bac 21 s'offre un peu de bon temps, peinard comme un canard à Duclair.

Bac-14-Berville-Brume.jpg

Le Quatorze accueille un presquilien matinal qui s'évade discrètement hors de sa presqu'île

Alors c'est décidé, je vais aller dire bonjour aux fleurs qui, elles, sont réveillées. Passant du côté des plantations annevillaises de pommes et autres fruits, j'aperçois, dans la brume matinale, des femmes affairées à la cueillette des groseilles  

Anneville cueillette groseilles AAnneville cueillette groseilles C

Anneville cueillette groseilles BFA-Groseilles.jpg

J'imagine déjà le filet de canard, sauce au vin de groseilles et groseilles fraîches cueillies dans la brume matinale, tout un programme...

Je décide d'aller voir la Seine au bout de l'impasse de la chaussée du pont, (voilà un nom de rue qui impose l'utilisation d'enveloppes toutes en longueur, surtout si le destinataire habite au 212 ter...). 

Anneville les drôles de bêtesA c't'heure, dans l'impasse, pas un passant, juste d'impossibles bêtes impassibles broutent et rêvassent pendant que la Seine se prélasse et passe

Retour vers le marché, je fais un détour du côté des sablières, les dragues ne draguent pas, les tapis roulants ne roulent pas, seul de vol d'une hirondelle tente vainement de déchirer cette brume

Anneville sablière brume

Le marché est à présent installé, le marchand de légumes vend ses fruits, la marchande de canards vend ses pintades, les chalands nonchalants s'attroupent autour des étals.

A ce propos, mon coup de gueule de la semaine :

J'applaudis au prix des cerises vendues ici à 2,50€ alors que je trouve scandaleux de voir des étals devant les jardins de la route des fruits qui proposent des cerises au même prix voir plus cher alors que ces particuliers particuliers, eux, ne paient ni impôts ni charges ni TVA. Voilà, c'est dit.

Je reprends mon récit, pour aussitôt le terminer, le cafetier s'est réveillé, la brume s'est levée, je regarde la Seine assis à la terrasse et me rappelle ce poème que mon fils me récitait et qui commence ainsi : la Seine a de la chance...

 

Chanson de la Seine

La Seine a de la chance,
Elle n'a pas de soucis,
Elle se la coule douce,
Le jour comme la nuit,
Et elle sort de sa source
Tout doucement sans bruit,
Et sans se faire de mousse,
Sans sortir de son lit,
Elle s'en va vers la mer
En passant par Paris.

La Seine a de la chance,
Elle n'a pas de soucis,
Et quand elle se promène,
Tout le long de ses quais
Avec sa belle robe verte,
Et ses lumières dorées,
Notre-Dame jalouse,
Immobile et sévère
Du haut de toutes ses pierres
La regarde de travers.

Mais la Seine s'en balance,
Elle n'a pas de soucis,
Elle se la coule douce,
Le jour comme la nuit,
Et s'en va vers le Havre,
Et s'en va vers la mer
En passant comme un rêve
Au milieu des mystères,
Des misères de Paris.

Jacques Prévert

Repost 0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 11:04

Les chiffres ont leur fait dire ce que l'on veut ?

 

Monsieur le Maire de Bardouville dans son Edito du Corset rouge de juin 2010 nous rappelle : "Très souvent, Bardouville est comparé à nos voisins de la presqu'île mais peu de gens savent que notre budget de fonctionnement est moitié de ceux de nos voisins qui bénéficient de carrières ou de l'ancienne taxe professionnelle"

 

Voilà, c'est dit, silence dans les rangs et en avant.

 

"peu de gens savent", ça m'interpelle, je trouve les comptes 2009 des communes là : http://www.colloc.bercy.gouv.fr/colo_struct_fina_loca/comp_coll/comm.html 

 

et les mets dans le tableau ci-dessous 

Les Comptes des Communes

Année 2009

 

 

 

 

 

région: Haute Normandie [23]

 

 

 

département: Seine Maritime [76]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les montants sont en Euros par habitant

 

 

 

 

 

TCdF

 

E en%

 

CdP

 

E en%

 

ACE

 

E en%

 

TPdF

 

E en%

 

commune

 

2000

 

2009

 

en %

 

2000

 

2009

 

en %

 

2000

 

2009

 

en %

 

2000

 

2009

 

en %

 

ANNEVILLE AMBOURVILLE

 

631

 

730

 

16%

 

291

 

369

 

27%

 

177

 

234

 

32%

 

944

 

1490

 

58%

 

BARDOUVILLE

 

334

 

502

 

50%

 

115

 

241

 

110%

 

122

 

149

 

22%

 

466

 

617

 

32%

 

BERVILLE SUR SEINE

 

474

 

623

 

31%

 

209

 

277

 

33%

 

153

 

219

 

43%

 

469

 

708

 

51%

 

YVILLE SUR SEINE

 

512

 

731

 

43%

 

233

 

372

 

60%

 

128

 

219

 

71%

 

744

 

1073

 

44%

 

 

 

 

 

Les montants concernés sont :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TCdF

 

Total des Charges de fonctionnement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CdP

 

Charges de personnel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ACE

 

Achats et charges externes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TPdF

 

Total des Produits de fonctionnement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bardouville  champion toute catégorie en terme de dépenses par habitant mais  Bardouville est le plus mauvais en terme d'évolution entre 2009 et 2000. C'est particulièrement vrai en matière de charges de personnels où nous constatons une augmentation de 110% ce qui veut dire que ces charges ont plus que doublées pendant cette période. Je n'en n'ai pas l'explication, mais elle ne peut se justifier ni par l'augmentation de l'inflation (16,9% entre 2009 et 2000) ni par l'augmentation de la population (8,6% entre 2009 et 2000)

A suivre ...

Repost 0
Published by Glabeach - dans Nouvelles
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 11:17

Le site de Bardouville vient d'être remis à jour, c'est insuffisant mais c'est un progrès. En effet, les comptes rendus des conseils municipaux sont en ligne (http://bardouville.reseaudescommunes.fr/fr/comptes-rendus), seul reproche il sont pour le moins succints. Normal, me direz vous, puisque ce sont des comptes rendus "sommaires", comme cela est indiqué en titre lorsqu'on les télécharge, mais tout de même, informer d'un sujet, ou  de son déroulement mérite un peu plus de développement. Je prends  pour exemple le compte rendu du 3 juin :

1 - Travaux Gîte

- le chantier a pris deux mois de retard, à cause du menuisier

Alors là, je dis stop, aucune information complémentaire, quand sera fini le chantier, le menuisier versera-t-il une indemnité compensatrice car pendant ce temps le gîte n'aura aucun revenu de location...etc.

Bardouville gite coté stade

Et puis le "à cause du menuisier" me semble un peu enfantin, du même genre que  "c'est pas moi, c'est l'autre". Mais qu'ont fait le maître d'oeuvre et le maître d'ouvrage, rien ? Peut-être ont-ils déployé de vains efforts ou peut-être sont-ils restés chez eux à regarder les matchs préparatoires du Mondial 2010.

.../...

4 - Problème d'écoulement d'eau

- Rue Cavée

- Chemin des Longues Lignes 

 "Et alors ?" aucune action, décision ?

Compte rendu sommaire... c'est mieux que rien mais cela laisse l'impression qu'un conseil est bâclé en 5 minutes, ce qui n'est pas le cas, j'en suis sûr.

Bardouville pourrait prendre exemple sur les comptes rendus transcrits dans "Le p'tit journal d'Anneville Ambourville". En regrettant simplement que ce journal communal paraisse plusieurs mois après lesdits conseils.

Si nous voulons que les citoyens s'impliquent dans la vie de la cité, il me semble indispensable de les informer le plus complètement possible et cessons de leur dire qu'ils n'ont qu'a venir chercher l'information en mairie ou sur un quelconque tableau d'affichage. Auparavant les villages étaient habités par des gens travaillant sur place, l'information se faisait par le bouche à oreille, aujourd'hui la mojorité travaille ailleurs, hors de la presqu'île, même pas un café ou une église en activité à Bardouville pour apprendre les potins, une église à temps partiel et un café à Anneville en cours de fermeture et rien à Ambourville. Berville est gâtée avec ses deux cafés et une église à temps partiel. Encore faut-il ajouter que les églises, même quand elles fonctionnent, n'attirent plus les foules sauf aux mariages et aux enterrements. Le bouche à oreille c'était un peu l'internet d'avant l'internet.

Alors Messieurs les élus, utilisez l'internet pour communiquer, informer sur l'activité, l'actualité et l'avenir de nos communes.

 

Repost 0
Published by Glabeach - dans Nouvelles
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 12:30

MES Bateau porte péniche avt

Ce mercredi m'évadant de la presqu'île, j'ai rencontré un étrange convoi. De loin, rien de très inhabituel, un porte containers qui porte des containers, mais en y regardant à deux fois, au milieu dedits containers, on peut apercevoir la proue et la poupe d'un plus petit bâteau. Serais-je en présence d'un bâteau kangourou qui porte son petit, d'une maman bâteau en train de mettre bas. En fait il s'agit d'une péniche qui se fait transporter sur les eaux calmes de la Seine. Comme il n'est pas courant de rencontrer pareil transport, j'en ai profité pour prendre ces clichés

MES-Bateau-porte-peniche-arr.jpg

Repost 0
Published by Glabeach - dans Nouvelles
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de presqu-ile-sur-seine.over-blog.com
  • Le blog de presqu-ile-sur-seine.over-blog.com
  • : Pensées et Images, impressions et suggestions sur la presqu'île délimitée par la boucle de la Seine normande dite d'Anneville-Ambourville
  • Contact

Recherche