Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 15:39

Un peu, et c'est un minimum puisque nous sommes à la campagne, mais pas tant que celà.

Problème clé pour les habitants, la proximité est inexistante ! Proximité de l'emploi, proximité du pôle emploi, proximité des commerces, proximités des centres de soins, proximité des administrations, proximité des services etc.

Bardouville-parc-boucles-Seine.JPGL'écologie nous recommande d'habiter à proximité de son lieu de travail, or c'est rarement le cas dans la presqu'île, la majorité des habitants travaillent à plus de 25 km de leur domicile soit au minimum 50 km aller et retour par jour, sans transport en commun, très rarement en vélo, peu en moto et pour l'essentiel seuls dans leur auto, de la petite à la grosse, de la voiturette au 4x4 et s'il vous arrive de penser que les grosses sont le moins écolo, les plus polluantes, détrompez vous, Les monospaces tels les Z8 Cubiste et autres Planchic en vogue ou la vieille R5 de réforme EDF dégagent plus de CO² qu'un Pi7 de chez Béhem.

Le réflexe écologique devrait nous amener au covoiturage, eh bien, là encore, nada, rien à voir circulez ! Il suffit de regarder passer les voitures avec leur seul conducteur.

Le geste écologique à la campagne serait de faire son potager, proximité et qualité obligent, eh bien, vous pouvez les compter, les mètres carrés de potager, ils sont bien inférieurs aux mètres carrés de pelouse et le plus souvent inexistants.

Vache&mouchesUn écolo fait ses courses à proximité, il suffit de voir le succès des tentatives de marché, de commerce de proximité, même plus un boucher... et les producteurs de fruits et légumes locaux, sauf passe droit, ne vendent pas ou peu au particulier, on préfère acheter chez Discountmarché ou chez Superpacher, c'est moins bon mais c'est moins cher, ça fait des kilomètres, mais ça fait une sortie.

Il n'est même plus possible d'acheter son lait à la ferme, tout est réservé par la filière industrielle du genre Pictonlait, ou Létrélisse alors je ne vous parle pas du calva...

La presqu'île n'est pas bio, point de vendeur de produits bio ici, des producteurs de fruits et légumes comme partout, équipés de machines à traîter, de sacs d'engrais, de pesticides etc., parce qu'il faut de beaux fruits pour les consommateurs, brillants, bien ronds, de belle couleur, sans bébête à l'intérieur. Ici, le jus de pomme se vend au supermarché, et il n'y a qu'une sorte de jus de pomme, qui s'appelle "jus de pomme" alors qu'il y a une variété de pommes peut-être plus grande que celle des fromages français (725 : 486 de pommes à couteau, 210 de pommes à cidre et 29 de pommiers à fleurs dans l'ensemble des 37 vergers conservatoires de Haute Normandie)...

Voilà le constat d'une presqu'île pas pire mais pas meilleure du point de vue écologique que le reste du territoire français. Il n'y a pas d'usines au sens ou on l'entends habituellement mais des lieux de recyclage, de stockage de produits "à risque écologique" , on a même échappé  à l'implantation d'un site d'enfouissement...   Bardouville arbre pepito

Et pour terminer avec un sourire, nous pouvons observer ici la tentative de greffage d'un paquet de Pepito (excusez la pub) pour l'obtention du premier pépitoyer, ce sera une exclusivité presquilienne, peut-être pourait-il en devenir l'emblême à l'instar du cèdre au Liban ou de l'érable au Canada...

Partager cet article

Repost 0
Published by Glabeach - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

tamalou 31/03/2010 22:14


c est bon continu


Présentation

  • : Le blog de presqu-ile-sur-seine.over-blog.com
  • Le blog de presqu-ile-sur-seine.over-blog.com
  • : Pensées et Images, impressions et suggestions sur la presqu'île délimitée par la boucle de la Seine normande dite d'Anneville-Ambourville
  • Contact

Recherche