Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 10:09

Bac-14-Berville-Brume-B.jpgJe ne suis pas né un 4 juillet, donc ce dimanche 4 juillet n'est pas mon anniversaire. Le soleil est déjà levé depuis deux heures au moins tandis que la Seine se prélasse dans sa couverture de brume. Numérix, mon appareil photo clique et claque d'impatience, c'est un temps idéal pour la chasse. A Anneville, le marché n'est pas encore en marche, l'étal de primeurs commence seulement à s'étaler et la remorque frigorifique du canardier frissonne à peine dans cette brume légère, je reviendrai plus tard. Direction Berville sur Seine, la Brasserie du bac qui ne fait pas brasserie, ne fait pas de café non plus tout est fermé, en tendant l'oreille on peut entendre les ronflements du cafetier qui dort là haut, fenêtre ouverte, tant pis, je reviendrai plus tard. Seul le bac 14 s'active sur la Seine embrumée, labourant l'onde profonde de son hélice supplice ou délice. Son copain, le bac 21 s'offre un peu de bon temps, peinard comme un canard à Duclair.

Bac-14-Berville-Brume.jpg

Le Quatorze accueille un presquilien matinal qui s'évade discrètement hors de sa presqu'île

Alors c'est décidé, je vais aller dire bonjour aux fleurs qui, elles, sont réveillées. Passant du côté des plantations annevillaises de pommes et autres fruits, j'aperçois, dans la brume matinale, des femmes affairées à la cueillette des groseilles  

Anneville cueillette groseilles AAnneville cueillette groseilles C

Anneville cueillette groseilles BFA-Groseilles.jpg

J'imagine déjà le filet de canard, sauce au vin de groseilles et groseilles fraîches cueillies dans la brume matinale, tout un programme...

Je décide d'aller voir la Seine au bout de l'impasse de la chaussée du pont, (voilà un nom de rue qui impose l'utilisation d'enveloppes toutes en longueur, surtout si le destinataire habite au 212 ter...). 

Anneville les drôles de bêtesA c't'heure, dans l'impasse, pas un passant, juste d'impossibles bêtes impassibles broutent et rêvassent pendant que la Seine se prélasse et passe

Retour vers le marché, je fais un détour du côté des sablières, les dragues ne draguent pas, les tapis roulants ne roulent pas, seul de vol d'une hirondelle tente vainement de déchirer cette brume

Anneville sablière brume

Le marché est à présent installé, le marchand de légumes vend ses fruits, la marchande de canards vend ses pintades, les chalands nonchalants s'attroupent autour des étals.

A ce propos, mon coup de gueule de la semaine :

J'applaudis au prix des cerises vendues ici à 2,50€ alors que je trouve scandaleux de voir des étals devant les jardins de la route des fruits qui proposent des cerises au même prix voir plus cher alors que ces particuliers particuliers, eux, ne paient ni impôts ni charges ni TVA. Voilà, c'est dit.

Je reprends mon récit, pour aussitôt le terminer, le cafetier s'est réveillé, la brume s'est levée, je regarde la Seine assis à la terrasse et me rappelle ce poème que mon fils me récitait et qui commence ainsi : la Seine a de la chance...

 

Chanson de la Seine

La Seine a de la chance,
Elle n'a pas de soucis,
Elle se la coule douce,
Le jour comme la nuit,
Et elle sort de sa source
Tout doucement sans bruit,
Et sans se faire de mousse,
Sans sortir de son lit,
Elle s'en va vers la mer
En passant par Paris.

La Seine a de la chance,
Elle n'a pas de soucis,
Et quand elle se promène,
Tout le long de ses quais
Avec sa belle robe verte,
Et ses lumières dorées,
Notre-Dame jalouse,
Immobile et sévère
Du haut de toutes ses pierres
La regarde de travers.

Mais la Seine s'en balance,
Elle n'a pas de soucis,
Elle se la coule douce,
Le jour comme la nuit,
Et s'en va vers le Havre,
Et s'en va vers la mer
En passant comme un rêve
Au milieu des mystères,
Des misères de Paris.

Jacques Prévert

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DelphineB 11/07/2010 18:34


bonsoir.très sympa cette petite ballade joliment racontée. Eau plaisir


FROMAGER 06/07/2010 18:26


J'adhère au coup de "gueule d'atmosphère" à propos du prix des cerises hors de prix aux barrières des particuliers. Autant aller devant l'étal de Michel sur le marché d'Anneville où on reçoit en
prime sa sympathique bonne humeur communicative


Présentation

  • : Le blog de presqu-ile-sur-seine.over-blog.com
  • Le blog de presqu-ile-sur-seine.over-blog.com
  • : Pensées et Images, impressions et suggestions sur la presqu'île délimitée par la boucle de la Seine normande dite d'Anneville-Ambourville
  • Contact

Recherche