Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 12:23

Notre journal local Paris Normandie s'est fendu d'un long article sur Bardouville vue par Monsieur le Maire de ladite commune, et j'en suis resté baba.

Tout d'abord, la plus laide photo que je n'ai jamais vue, montrant Monsieur Thomas dit Dumont avec un visage d'un beau rouge "lie de vin", lui qui ne boit quasiment pas, , les cheveux dressés sur la tête, comme ma belle-mère quand elle n'avait pas mis ses bigoudis, regardant la vallée de la Seine, je vous en laisse juges, c'est à voir ici :  http://www.paris-normandie.fr/article/societe/une-envie-de-rester-rurale

Non, Monsieur le Maire, ce n'est pas le visage que les Presquiliens et plus précisément les Bardouvillais vous connaissent.

Ce petit détail d'image réglé, j'en viens au principal, la teneur de l'article : Passé, Présent et Avenir de Bardouville

Le passé représenté par la longue carrière municipale de Monsieur l'Elu, présent à la tête de la commune depuis 1977, une sinécure ou un sacerdoce ?

Le présent, lui est représenté par l'amour porté par Monsieur le Maire à son bureau, et surtout à la vue qu'il a depuis ledit bureau "ce panorama je ne m'en lasserai jamais c'est le plus beau de la vallée de la Seine". Alors là, c'est gonflé, les habitants des Andelys et d'ailleurs tout au long du fleuve vont apprécier.  Bardouville un paradis, euh, vous n'oubliez rien, les difficultés dues au voies de communications, les secours qui ne peuvent intervenir à temps, le travail quasiment inexistant sur la presqu'île, les difficultés d'approvisionnement etc. etc... Oui, la presqu'île a de beaux paysages, mais elle n'en a pas l'exclusivité et ce n'est pas le principal message à faire passer de la part d'un Elu, le vie de tous les jours par exemple.

Et enfin l'avenir "une envie de rester rurale", un voeux pieu qui n'est tenable que dans la mesure ou l'emploi local existe et cela n'en prend pas le chemin. Tout cela est amené à bouger, l'agglomération rouennaise a besoin d'espace, de logements les presquiliens devront intégrer des immigrés comme ils ont été intégrés eux-même. Et le village deviendra une ville, science fiction c'est sûr, mais pas impossible quand au paysage, il nous a été légué par nos ancêtres tel qu'ils l'on modelé et nous lèguerons un paysage remodelé par nous. Ce paysage n'est pas le même que celui des XXème XIXèmme, XVIIIème.... siècles, il suffit de consulter la cartographie Cassini qui date du début du XVIIIème pour s'en convaincre ( http://cassini.seies.net/fr_no.htm), Bardouville était entourée de forêts, les bacs étaient mus à la force humaine mais il y avait le passage d'eau Saint George, le tout à l'égout n'existait pas , les gens croyaient plus aux elfes qu'en l'argent, la télé non plus n'existait mais les gens se réunissaient. Voilà ou je voulais en venir, il y a un homme il n'y a pas beaucoup d'humanité dans ce papier.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Glabeach - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de presqu-ile-sur-seine.over-blog.com
  • Le blog de presqu-ile-sur-seine.over-blog.com
  • : Pensées et Images, impressions et suggestions sur la presqu'île délimitée par la boucle de la Seine normande dite d'Anneville-Ambourville
  • Contact

Recherche